Voici quelques pistes pour faire émerger les représentations des élèves en début de séquence (retrouvez la présentation complète dans l’ouvrage de Gérard de Vecchi – Aider les élèves à apprendre, Hachette, 1992). L’idée essentielle consiste à recueillir toutes les représentations susceptibles de faire blocage aux apprentissages. L’enseignant restera vigilant tout au long de la séquence car les représentations savent rester longtemps implicites :

  • Définir quelques mots clés.
  • Réaliser un dessin, un schéma.
  • Répondre à une question concrète.
  • Commenter un schéma, une photo …
  • Répondre à une question du type « Et si tel élément n’existait pas ? ».
  • Émettre des hypothèses sur une expérience dont le résultat est imprévu.
  • Expliquer l’expérience en la comparant à une autre situation (« C’est comme … »).
  • Discuter à partir d’une situation ou une affirmation d’apparence contradictoire.
  • Jeu de rôle sur l’apprentissage à venir.
  • Réagir à une proposition fausse ou relevant d’une croyance.
Quelles représentations ?
%d blogueurs aiment cette page :